· 

A propos 1/2

Comme je le disais dans mon premier billet, Harmony Traduction c'est moi, Alexandra, 30 ans, hôtesse standardiste dans une entreprise la journée, traductrice indépendante le reste du temps.

 

Cet article à propos de moi, de mon parcours, de mes études, sera écrit en deux parties...

 

Bonne lecture :)

 

Tout commence durant l'enfance

Avec un père d'origine italienne et une mère d'origine russe, depuis toute petite, je suis attirée par les langues. Je me souviens que vers l'âge de 8 ans, mon cousin me faisait des fiches d'anglais que j'apprenais par coeur, un vocabulaire basique, des phrases bateaux, mais tellement fière de les savoir et de les répéter ! Mon amour pour l'anglais est resté le même, mais il n'est malheureusement pas réciproque... Je le lis, je le comprends, mais dès qu'il s'agit de le parler... Blocage ! C'est l'une des raisons pour lesquelles je me suis dirigée vers le russe, mais pas l'unique. Je reviendrai par la suite sur ce sujet.

 

Dès mon plus jeune âge également (comme quoi les enfants peuvent être "conditionnés"), j'ai entendu ma grand-mere maternelle, d'origine russe, répéter "Ah, si un de mes petits enfants pouvait apprendre le russe, je serais tellement contente !". Ce n'était pas tombé dans n'importe quelle oreille, mais bien dans celle d'une petite fille qui rêvait de plaire à sa grand-mère !

Espagnole d'adoption

Je suis Française, mais j'aime me qualifier d'Espagnole d'adoption. J'aime la culture, la mentalité, le paysage, la chaleur, la nourriture, la sangria, bref j'aime tout de l'Espagne !

Nous allions tous les ans en vacances à Torrevieja (au sud d'Alicante), jusqu'au jour où nous avons décidé de ne pas rentrer en France après les vacances. J'avais 14 ans...

Au début, j'ai été scolarisée au lycée français d'Alicante, mais il y avait près d'une heure de route aller, le retour, les cours de 8h à 18h plus les devoirs, et surtout, au bout de 3 semaines, je savais à peine compter jusqu'à 3 en espagnol ! Quel intérêt ? Beaucoup de fatigue, pas assez d'espagnol !

 

J'ai donc été inscrite dans un Insitituto. La première année, nous étions trop d'étudiants pour peu de lycées, alors nous avions cours l'après-midi et le soir après les élèves du matin. En Espagne les cours sont en général dispensés entre 8h et 15h. Nous, nous avions cours de 15h à 21h. Cette année-là, il y avait beaucoup d'élèves étrangers, mais j'étais la seule Française de l'instituto.

 

Je me suis tout de suite liée d'amitié avec une douce et souriante Colombienne, Lady Alexandra, Tatty pour les intimes. Tatty a été ma première amie en Espagne, et 16 ans plus tard elle fait toujours partie de mes amis. Je l'ai d'ailleurs revu en septembre de l'année dernière, mais ceci est une autre histoire. Avec son petit frère, ils ont commencé à m'apprendre quelques mots d'espagnol, à l'aide de photos et d'objets tout genre : cahier, stylo, table... Le matin avant les cours, je prenais des cours d'espagnol dans un institut specialisé.

 

Rien de tel qu'une immersion totale, en 3 mois j'étais apte à comprendre la majeure partie de mes cours, en 6 mois j'étais presque bilingue. Mon aventure espagnole a duré 3 merveilleuses années, pleines de connaissances, de découvertes d'autres cultures, de partages, de chaleur... Une très belle adolescence jusqu'à mon retour non-désiré en France en 2004, à 17 ans.

Écrire commentaire

Commentaires: 0