· 

Ecriture inclusive (part. 2)

Dans mon précédent billet, je vous parlais de la 1ère règle de l'écriture inclusive, qui consiste à mentionner par ordre alphabétique les termes au féminin et au masculin.

 

Aujourd'hui, je vais vous parler des 2 autres règles.

Règle n°2 : Utiliser un point milieu (aussi appelé point médian) pour marquer le genre des mots

Ou à la place du point milieu, un tiret, un point, une parenthèse, une majuscule ou tout autre élément rendant la lecture désagréable. Qu'est-ce que j'entends par désagréable ? Prenons une phrase un peu plus "complexe":

 

"Tou•te•s mes ami•e•s sont parti•e•s en vacances avec leurs conjoint•e•s"

 

Outre le fait que cela fasse un peu mal aux yeux au premier abord, je trouve cette phrase difficile à lire et encore plus à écrire ! Car oui, il faut faire un copier-coller du point milieu (•), pensez à le mettre… Encore une fois, ça pourrait devenir un automatisme, mais je n'en suis pas fan !

 

Il semblerait même que l'Afnor veuille réformer clavier AZERTY pour l'inclure justement… D'ailleurs pourquoi ce point milieu ? Ça pourrait aussi bien être des parenthèses, ou un tiret, un point… Mais non ! Le tiret et le point ont déjà une utilité, ils ne peuvent donc pas convenir. Quand à la parenthèse, selon certains cela exclurait encore plus le genre féminin… Ou comment faire de peu une montagne ! Et la majuscule alors ? Eh bien il ne faudrait pas non plus "favoriser" le féminin ! 

 

Une pensée également pour le corps enseignant qui devra apprendre l'écriture inclusive aux enfants... Comme si la langue française n'était pas assez compliquée !

Règle n°3 : Ne plus utiliser les majuscule de prestige à Homme ou Femme

Je dois bien avouer ne pas avoir grand chose à dire à propos de cette règle. Ceci dit, elle m'amène tout de même à quelques questions et je devrais approfondir mes recherches pour en connaître les réponses... 

 

Règle simple, ok.

Donc, les Droits de l'Homme deviennent les Droits humains, ok.

 

Mais, qu'en est-il de la Journée des Droits des Femmes ? Ça deviendrait la Journée des Droits humains ?

 

Oui alors cette règle concerne uniquement les noms masculin ?

 


Et à l'étranger ?

Je ne sais pas trop quoi penser de cette écriture inclusive. Dans d'autres langues, elle est également utilisée, ou en cours d'instauration.

 

En anglais, par exemple, il y a le masculin, le féminin, mais presque tous les noms sont neutres. Pour dire un ami ou une amie, on dit "a friend". Idem pour la plupart de noms de métiers : a professor, a doctor

 

En espagnol, les genres sont très présents. Dans de nombreux cas, les noms féminin finissent en -a et les masculins en -o. Sans le savoir, durant mon adolescence, j'utilisais une forme d'écriture inclusive car j'avais pour habitude de remplacer la terminaison par une @. Par exemple, je pouvais écrire amig@s pour dire à la fois mes amis hommes et mes amies femmes. Mes ami•e•s donc.

 

En russe, il y a bien un genre neutre, tout comme il y a un masculin animé et un masculin inanimé, au singulier. Il est par contre impossible de définir sémantiquement la différence entre ces genres, on peut uniquement noter qu'en général le neutre comprend les noms d'objets inanimés, des idées abstraites, des notions collectives… C'est également au neutre qu'appartient le terme лицо quand il désigne une personne et non une partie du corps.

 

Pour le fun, je vous laisse ici un tableau de proposition d'écriture inclusive pour les articles. Oui, oui, c'est bien du français !

Comme je le disais en début d'article, je suis à la fois pour ET contre cette écriture. Je pense que ce n'est pas au point, qu'il y a des choses à revoir. 

La langue française est déjà réputée pour être une de plus compliquées, même pour les natifs ! Et rajouter le point médian, ou les articles du tableaux ci-dessus ne ferait que renforcer la complexité. 

 

D'un autre côté, l'écriture inclusive a aussi pour but de changer la mentalité des gens. Et pour se faire, cela passe forcément par le langage. Peut-être que l'essayer, c'est l'adopter ?

 

Ce qui est fou, c'est qu'au moment où je faisais mes recherches pour écrire cet article, j'étais contre à 200%. Arrivée à la fin, je ne sais plus, je pense que je penche plus du côté pour. En tout cas, si cela vous intéresse, vous pouvez télécharger le "Manuel de l'écriture inclusive" sur le site officiel. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0